Une ville en mouvement trounée vers l'avenir!

Bois Robert

Accès via le chemin des Hauts-Fourneaux

Du jeudi au dimanche entre 9 h et 16 h

Responsable : Paul Dagneault, 514 827-3129.

 

L’accès au Bois Robert se fait maintenant exclusivement par l’entrée principale, située près des ateliers des Travaux publics, au 50, rue des Hauts-Fourneaux. Nous travaillons présentement à compléter un aménagement des sentiers plus adéquat et sécuritaire afin d’y faciliter son accès. Pour obtenir de plus amples renseignements à ce sujet, veuillez communiquer avec le Service des loisirs, de la culture et de la vie communautaire, au 450 429-3546, poste 242. Téléchargez la carte des sentiers!

 

De la raquette et du ski de fond sur plus de 10 km de sentiers balisés!

  • Du jeudi au dimanche de 9 h à 16 h
  • Entrée via le 50, rue des Hauts Fourneaux (ateliers municipaux)

 

Commodités : Abri chauffé muni de toilettes, signalisation et plus de 10 km de sentiers balisés. Il est possible de louer des paires de skis et de raquettes. La roulotte permettant la location du matériel sera accessible prochainement.

 

 

L’accès aux sentiers est GRATUIT ! Venez en grand nombre ! Pour informations : 450-429-3546, poste 242

 

Historique

Le Bois Robert se situe au cœur du développement de la région de Beauharnois. L’origine de son nom vient d’un homme prénommé Joseph Bartholémy Robert. Ce dernier fonda la première entreprise industrielle à Beauharnois et c’est en 1858 que le moulin à laine fut construit en bordure Ouest des chutes St-Louis. En 1962, la compagnie PPG acquiert les terrains du Bois Robert. Puis en 1996, la compagnie PPG veut protéger le Bois Robert et se cherche des partenaires.

 

En 1997, l’organisme « Beauharnois Une place dans l’avenir » s’associa avec PPG pour aménager et protéger le Bois Robert. Grâce à des programmes Jeunesse-Canada, plus de 200 jeunes adultes ont participé au développement du Bois Robert et du parc des Chutes-St-Louis. Tous ces jeunes en ont retiré une grande fierté en sachant qu’ils laisseront une trace écologique pour les générations futures.

 

Le nettoyage, la création des sentiers, de haltes, de belvédères d’observation ont permis à la population de découvrir à côté de chez eux, un boisé extrêmement intéressant qui présente une flore et une faune des plus variées.

 À découvrir

La flore du Bois Robert est l’une des plus diversifiées à l’est du Canada, en comptant plus de 27 essences d’arbres et d’arbustes comme l’érable, le chêne, le hêtre et le caryer ovale (rare), ainsi que plus de 350 plantes. Au printemps, il est possible d’y découvrir une variété intéressante de fleurs telle que l’érytrome, les uvulaires, la trille rouge, les violettes sauvages et la Samolus (rare).

 

Le Bois Robert est accrédité à l’organisme « Wild Life Habitat » dont le rôle est de protéger les boisés et les forêts. Peu de boisés en Amérique du Nord offrent autant de variétés florales et le Bois Robert est l’un de ceux-ci.

 

Plus de 10 km de sentiers sont accessibles pour y pratiquer différentes activités.

En hiver, des pistes de raquettes et ski de fond sont aménagées.

 

 

 

La Ville de Beauharnois a installé une roulotte située sur le chemin des Hauts-Fourneaux qui permet à la population de louer l’équipement nécessaire à la pratique des sports d’hiver.

Le Bois Robert est à découvrir en toutes saisons! Venez profiter des richesses naturelles qu’il offre!

 

 

Reboisez avec nous le Beauharnois de demain, un projet collectif grandiose !

 

En octobre 2012, la Ville de Beauharnois, avec la collaboration de CSX et Arbres Canada, annonça la plantation impressionnante de pas moins de 1 800 arbres, sur une superficie de 40 000 m2, au sud du Bois Robert. Situé le long de la rivière Saint-Louis, à proximité de la nouvelle autoroute 30, ce projet de reboisement créera une importante ceinture verte qui agira à la fois comme bande tampon entre le Parc Tisseur et les zones commerciales et d’industries légères prévues dans le nouveau Parc industriel de Beauharnois.

 

Au cours des mois d’octobre et de novembre derniers, les élèves du Centre des Moissons se sont affairés à préparer le terrain et à planter plus de 1000 arbres pour la première phase du grand projet mobilisateur que représente Reboisez avec nous le Beauharnois de demain.

 

 1800 fois « merci » !

Le 22 juin dernier, en compagnie de ses partenaires, des gens d’affaires et de nombreux citoyens, la Ville de Beauharnois a souligné l’implication de tous ceux qui ont parrainé un arbre dans le cadre du projet. Ils ont été nombreux à permettre la réalisation de ce projet collectif grandiose. Il s’agit visiblement d’un projet mobilisateur qui est le fruit d’une importante collaboration entre différents acteurs à la fois institutionnels et communautaires. À cet effet la Ville de Beauharnois tient à mentionner l’implication majeure de la Conférence régionale des élus Vallée-du-Haut-Saint-Laurent (CRÉ) dans la concrétisation de cet ambitieux projet de reforestation.

 

Dans un souci de compenser pour l’émission des gaz à effet de serre (GES) produite par ses déplacements lors de ses différentes activités au cours des cinq dernières années, la CRÉ par le biais des sommes allouées pour la carboneutralité de ses réunions a permis la plantation de 865 arbres. « La CRÉ intègre, dans la mesure du possible, les notions d’écoresponsabilité dans l’organisation de ses événements. Outre la géothermie utilisée afin de chauffer et climatiser l’Hôtel de Région, nous avons mis en place des mesures de réduction des déchets, de réduction de l’utilisation du papier et le compostage. De plus, la CRÉ a aménagé un îlot de biodiversité sur sa propriété. Notre contribution au projet Reboisez avec nous le Beauharnois de demain s’inscrit naturellement dans notre démarche environnementale », soutient Jacques Laberge, directeur général de la CRÉ.

 

Une initiative municipale grandiose

Au cours des deux phases du projet, qui se sont respectivement déroulées à l’automne 2012 et au printemps 2013, près de 1800 arbres ont été plantés. À ce jour, il n’en reste qu’une petite portion, puisque les conditions météorologiques pluvieuses ont occasionné un léger retard dans l’échéancier.

Le maire Claude Haineault précise que ce projet qui s’inscrit dans une volonté de la Ville d’offrir un milieu de vie agréable à sa communauté actuelle et future, à travers son plan d’action en développement durable, aura des impacts concrets pour les citoyens. La nouvelle végétation qui prendra forme graduellement enrichira un secteur peu garni de la flore et les bénéfices de cette reforestation seront considérables. «Le Bois Robert est un joyau naturel à préserver pour la municipalité, mais également pour la région. Par cette initiative, la Ville de Beauharnois désire offrir une barrière naturelle aux résidents du secteur de la rivière Saint-Louis, reboiser un secteur négligé du Bois Robert et créer un sentiment collectif de fierté face à la réalisation d’un tel projet. Le prolongement prévu dans le secteur nouvellement boisé du sentier pédestre existant contribuera grandement à préserver et accroître la qualité de vie de la communauté».

 

Une implication soulignée de façon personnalisée

L’événement public du 22 juin qui a su rassembler une soixantaine de personnes a permis à tous d’identifier un arbre à leur nom. La Ville de Beauharnois qui avait lancé, au cours de l’automne dernier, une campagne de parrainage d’arbres afin qu’un maximum de gens participe à ce projet collectif a tenu à présenter le fruit même de leur implication. Une plaque commémorative qui sera érigée bien en vue à l’entrée du Bois Robert avec tous les noms de ceux qui ont permis la concrétisation du projet, une fois l’aménagement complété, rappellera sa portée collective.

 

photo-bois-robert-17photo-bois-robert-13
photo-bois-robert-3photo-bois-robert-10
photo-bois-robert-5photo-bois-robert-6
photo-bois-robert-7photo-bois-robert-8
photo-bois-robert-9photo-bois-robert-12