La stratégie québécoise de l'eau 2018-2030

La Stratégie québécoise de l’eau (SQE) 2018-2030 prend le relais de la Politique nationale de l’eau, lancée en 2002. Cette stratégie découle d’une réflexion gouvernementale importante qui tient compte de toutes les expériences passées.

Elle s’appuie également sur une vaste tournée de consultations réalisée auprès de 140 organisations du domaine de l’eau partout au Québec et sur les commentaires de quelque 300 citoyennes et citoyens exprimés lors d’une consultation publique en ligne.

Elle propose donc une vision rassembleuse pour 2030, de même que les grandes orientations qui permettront d’atteindre une gestion intégrée, durable et équitable des ressources en eau.

La Stratégie sera mise en œuvre par l’entremise de trois plans d’action successifs. L’ensemble des mesures prévues dans le premier plan d’action (2018-2023) représente des investissements de plus de 550 millions de dollars.

ORIENTATIONS DE LA STRATÉGIE

  • Orientation 1 : Assurer une eau de qualité pour la population ;
  • Orientation 2 : Protéger et restaurer les milieux aquatiques ;
  • Orientation 3 : Mieux prévenir et gérer les risques liés à l’eau ;
  • Orientation 4 : Miser sur le potentiel économique de l’eau 8 ;
  • Orientation 5 : Promouvoir une utilisation durable de l’eau ;
  • Orientation 6 : Acquérir et partager les meilleures connaissances sur l’eau ;
  • Orientation 7 : Assurer et renforcer la gestion intégrée des ressources en eau.

(source : MDDELCC)

Le parcours de l'eau à Beauharnois

RÉSEAU D’AQUEDUC

Secteurs Centre et Est

Une conduite de deux kilomètres transfère l’eau du canal de Beauharnois vers l’usine de filtration J. Armand-Poupart. Elle est d’abord décantée dans des bassins afin de réduire les matières en suspension. Elle passe ensuite par des filtres à sable et anthracite qui éliminent également les matières en suspension. L’eau est par la suite traitée aux rayons ultraviolets afin de détruire les bactéries et virus qui s’y trouvent, et le chlore est finalement ajouté pour obtenir une eau de qualité sans bactéries nocives. Cet élément permet également à l’eau de demeurer potable tout au long de son trajet dans les canalisations.

Des échantillons sont effectués régulièrement à plusieurs endroits dans le réseau afin de s’assurer du bon taux de chlore et de la conformité aux normes de l’eau potable. Dans le cas contraire, un avis d’ébullition est lancé aux résidences concernées. À la suite du traitement au chlore, l’eau est dirigée vers les bassins de réserves et le château d’eau qui assurent une quantité suffisante d’eau potable lors d’une augmentation de la demande ou à la suite d’un bris des installations. L’eau reste en constante mouvance dans le réseau afin d’éviter la stagnation.

Secteur Ouest

L’eau est pompée d’un puits artésien dont le diamètre est deux fois plus grand qu’un puits standard vers l’usine de filtration Pointe-du-Buisson. Elle passe par un filtre afin de réduire sa teneur en manganèse, en fer et d’éliminer un maximum de particules en suspension, puis elle subit un traitement aux rayons ultraviolets. Finalement, elle reçoit le même traitement au chlore qu’à l’usine du secteur centre. L’eau est ensuite redirigée vers les réserves et poussée dans les conduites jusqu’aux résidences et industries du secteur Ouest.

RÉSEAU D’ÉGOUTS

Secteurs Centre et Est

Il y a 18 stations de pompage réparties sur ce territoire qui tirent les eaux usées des résidences et industries. Ces eaux sont ensuite redirigées vers l’usine d’épuration située sur le chemin des Hauts-Fourneaux. Elles passent par un dégrilleur, une immense grille qui retient les particules solides, qui par la suite, sont envoyées à l’enfouissement. Les eaux sont ensuite dirigées dans les deux bassins d’aération, ce qui permet d’offrir un milieu oxygéné aux bactéries qui consomment les éléments nutritifs des boues. C’est ce qu’on appelle un traitement biologique. Elles poursuivent leur chemin dans les décanteurs où les boues se déposent au fond, ces matières résiduelles fécales sont disposées dans les champs ou au dépotoir. Une eau claire et exempte de bactéries nocives est rejetée à environ 500 mètres par une conduite, au large du lac Saint-Louis.

Secteur Ouest

Le secteur compte trois stations de pompage qui envoient les eaux usées vers les étangs aérés où les boues et autres bactéries sont décantées jusqu’à obtenir une eau saine, puis rejetée au lac Saint-Louis.

Mise aux normes des installations

Au cours des prochaines années, les réfections suivantes permettront à la Ville d’obtenir des économies d’eau substantielles en plus de réaliser des économies financières importantes dans le budget d’exploitation :

  • Les étangs du secteur ouest subiront des modifications qui permettront d’optimiser les résultats en y ajoutant un traitement aux rayons ultraviolets. Les bactéries E. Colis seront ainsi détruites plus efficacement.
  • L’usine d’épuration des secteurs centre et est sera rénovée en entier. Le type de traitement restera le même, mais répondra désormais aux normes en vigueur et sera beaucoup plus efficace.
  • Les 18 stations de pompage des secteurs centre et est subiront une réfection complète (changement des pompes, des panneaux électriques et de la mécanique des bâtiments). À ce jour, 60 % du projet est réalisé.
  • Une conduite de refoulement sera installée entre la station de pompage des Vestiges et les étangs aérés du secteur ouest. Cette installation permettra de désengorger la station de pompage des Rapides, qui reçoit actuellement toutes les eaux usées des résidences qu’elle dessert en plus des eaux de la station des Vestiges.

Trucs et astuces

  • Pensez à garder un pichet d’eau dans le réfrigérateur si vous l’aimez bien fraîche plutôt que de la laisser couler pour la refroidir.
  • Nettoyez les fruits et légumes à l’aide d’une brosse dans l’évier, et la vaisselle, dans un récipient rempli d’eau savonneuse.
  • Privilégiez toujours les appareils homologués Energystar.
  • Favorisez la douche au bain et installez une pomme de douche à faible débit.
  • Assurez-vous de régler le niveau d’eau de la laveuse en fonction de la quantité de vêtements à laver.
  • Installez des toilettes à faible consommation d’eau (six litres ou double chasse).
  • Redirigez l’eau des gouttières dans les plates-bandes ou sur le gazon. De cette façon, vous récupérez l’eau de pluie pour l’arrosage du jardin.
  • Utilisez une toile pour recouvrir la piscine afin de prévenir l’évaporation de l’eau.