COVID-19 : Unis pour les plus démunis

Confronté à une situation jamais vue en raison de la pandémie, le Coin du Partage de Beauharnois sollicite la générosité de la population afin de combler un manque de denrées alimentaires pour sa clientèle grandissante.

Organisme à but non lucratif présent dans la région depuis 38 ans, toute l’équipe du Coin du Partage de Beauharnois déploie ses énergies afin de venir en aide aux gens dans le besoin.

Le Coin du Partage continue donc, plus que jamais, à distribuer des paniers d’aliments aux gens qui en font la demande. Pour répondre au besoin de la population, l’organisme a aussi décidé d’élargir son offre. Ainsi, les repas cuisinés sur place, normalement réservés à sa clientèle, sont désormais disponibles pour tous les citoyens du territoire desservi et se vendent au prix modique que 2 $ par portion ou 3 pour 5 $.

Uniquement depuis la semaine dernière, l’organisme a vu les demandes d’aide bondir de 25 %. Ces demandes proviennent de personnes n’ayant jamais réquisitionné les services d’aide alimentaire offerts par le Coin du partage. Une situation jamais vue ayant un lien direct avec les pertes d’emplois et le confinement obligatoire dû à la pandémie. La banque alimentaire est si fortement sollicitée que l’organisme craint de manquer de denrées pour les plus démunis.
Hébergé dans le centre communautaire de Beauharnois, l’organisme s’est tourné vers la Ville de Beauharnois au regard de l’urgence de la situation : « Dans les derniers jours, plusieurs appels ont été lancés aux grandes entreprises de la région afin de créer un fonds d’urgence et contribuer à l’aide aux citoyens les plus démunis pendant cette période difficile. Je fais donc
appel à l’effort collectif, car les demandes d’aide explosent et nous avons besoin du soutien de toute la population pour traverser cette crise » déclare le maire de la Ville, Monsieur Bruno Tremblay.

Lire le communiqué de presse