Quoi faire en cas d’avis d’ébullition

Les avis d’ébullition visent à protéger la santé. En effet, boire une eau contaminée par des microorganismes d’origine fécale peut causer des problèmes de santé, le plus souvent sous la forme de nausées, vomissements, diarrhées ou malaises abdominaux.

AVIS PRÉVENTIF OU OBLIGATOIRE

Avis préventif

Un avis d’ébullition peut aussi être diffusé à titre préventif, par exemple s’il y a un risque de contamination de l’eau potable à la suite d’une filtration ou d’une désinfection inadéquate à la station de production d’eau potable, ou en raison de travaux de réparation sur des conduites d’aqueduc.

L’avis dure en moyenne entre deux et quatre jours, selon la nature du problème.

Avis obligatoire

L’avis d’ébullition obligatoire est diffusé lorsqu’il y a détection d’une contamination de microorganismes dangereux pour la santé dans l’eau potable. Cette mesure est obligatoire en vertu du Règlement sur la qualité de l’eau potable.

La durée peut varier en fonction des résultats des analyses effectuées.

COMMENT LES AVIS SONT-ILS TRANSMIS?

Lorsque le nombre de portes touchées par l’avis d’ébullition est inférieur à 20, des accroche-portes sont distribués à chacune des adresses. Dans le cas contraire, des communications automatisées vers les groupes spécifiques sont effectuées. C’est pourquoi il est très important de s’inscrire au système automatisé de messagerie.

Système automatisé de messagerie SAM

Les détails concernant les secteurs touchés par l’avis sont également ajoutés dans la section Alerte de la page d’accueil du site Internet.

L’avis et la levée de l’avis d’ébullition sont transmis selon le même mode de communication.

L’eau doit être portée à ébullition (100 °C) et maintenue à gros bouillons pendant une période d’une minute pour s’assurer que tous les microorganismes sont détruits.

Il est inutile de faire bouillir l’eau plus longtemps puisque, dès l’atteinte de cette température, tous les microorganismes pouvant affecter la santé sont éliminés.

On peut faire bouillir l’eau dans un récipient résistant à la chaleur ou dans une bouilloire électrique qui n’est pas munie d’un interrupteur automatique. On peut également utiliser le four à micro-ondes.

Mise en garde : L’eau bouillante devrait être manipulée avec prudence afin d’éviter les risques de brûlures, notamment chez les jeunes enfants et les personnes âgées. Il est donc préférable de laisser refroidir l’eau avant de la transvider. (mettre dans un encadré)

L’eau devrait ensuite être refroidie et entreposée dans un contenant propre et hermétique jusqu’à ce que l’on soit prêt à l’utiliser.

L’eau se conserve habituellement trois jours au réfrigérateur ou 24 heures à la température de la pièce.

Lors d’un avis d’ébullition obligatoire, les glaçons, boissons et aliments préparés récemment avec l’eau du robinet non bouillie doivent être jetés.

Vous pouvez utiliser une eau vendue commercialement (eau embouteillée) ou une autre source d’eau potable.

Vous devez faire bouillir l’eau du robinet durant une minute à gros bouillons pour les usages suivants :

  • Boire;
  • Préparer les laits maternisés, les biberons et les aliments pour bébés;
  • Préparer les breuvages, les jus, le thé et le café;
  • Laver les légumes et les fruits qui seront mangés crus;
  • Préparer les aliments qui ne requièrent pas de cuisson prolongée (soupes en conserve, gelée de type « jello », etc.);
  • Préparer des glaçons (comme la congélation ne détruit pas tous les microorganismes, il est recommandé de jeter les glaçons déjà préparés et d’en préparer de nouveaux avec de l’eau qui a préalablement bouilli);
  • Se brosser les dents et se rincer la bouche.

L’eau du robinet peut être utilisée telle quelle pour tous les usages domestiques, à moins d’une indication contraire dans l’avis d’ébullition.

La vaisselle peut être lavée de la manière habituelle avec du détergent. Il faut cependant s’assurer qu’elle soit bien sèche avant de l’utiliser. Si vous possédez un lave-vaisselle, l’utilisation du cycle le plus chaud assure la désinfection de l’eau.

Le lavage des vêtements peut se faire normalement. Il est recommandé de vérifier la couleur de l’eau avant d’effectuer les lavages durant cette période, les vêtements pourraient se tacher.

Certains vétérinaires recommandent de faire bouillir l’eau qui sera consommée par les animaux de compagnie tels que les chiens, les chats, les oiseaux et les reptiles. Il faut alors s’assurer de la laisser refroidir suffisamment avant de la leur offrir.

Lorsque l’avis d’ébullition est levé par la Ville.

Une fois l’avis d’ébullition levé, les précautions suivantes devraient être prises :

  • Faire couler l’eau de tous les robinets d’eau froide quelques minutes. Suivre la même procédure pour les fontaines et abreuvoirs, s’il y a lieu;
  • Vider, laver et désinfecter les machines à glace;
  • Purger les robinets extérieurs;
  • Dans le cas d’un appareil de traitement de l’eau, vérifier les mesures à prendre auprès du fabricant.

Commencer la purge par le robinet du bain permet d’éliminer plus rapidement les impuretés et les résidus puisqu’il n’est généralement pas muni d’un filtre. Il faut également éviter d’ouvrir les robinets d’eau chaude afin d’éviter l’entrée de résidus dans le réservoir.

L'AVIS DE FAIRE BOUILLIR L'EAULa protection de la santé avant tout

Feuillet explicatif

La stratégie québécoise de l'eau 2018-2030

La Stratégie québécoise de l’eau (SQE) 2018-2030 prend le relais de la Politique nationale de l’eau, lancée en 2002. Cette stratégie découle d’une réflexion gouvernementale importante qui tient compte de toutes les expériences passées.

Elle s’appuie également sur une vaste tournée de consultations réalisée auprès de 140 organisations du domaine de l’eau partout au Québec et sur les commentaires de quelque 300 citoyennes et citoyens exprimés lors d’une consultation publique en ligne.

Elle propose donc une vision rassembleuse pour 2030, de même que les grandes orientations qui permettront d’atteindre une gestion intégrée, durable et équitable des ressources en eau.

La Stratégie sera mise en œuvre par l’entremise de trois plans d’action successifs. L’ensemble des mesures prévues dans le premier plan d’action (2018-2023) représente des investissements de plus de 550 millions de dollars.

ORIENTATIONS DE LA STRATÉGIE

  • Orientation 1 : Assurer une eau de qualité pour la population ;
  • Orientation 2 : Protéger et restaurer les milieux aquatiques ;
  • Orientation 3 : Mieux prévenir et gérer les risques liés à l’eau ;
  • Orientation 4 : Miser sur le potentiel économique de l’eau 8 ;
  • Orientation 5 : Promouvoir une utilisation durable de l’eau ;
  • Orientation 6 : Acquérir et partager les meilleures connaissances sur l’eau ;
  • Orientation 7 : Assurer et renforcer la gestion intégrée des ressources en eau.

(source : MDDELCC)

Le parcours de l'eau à Beauharnois

RÉSEAU D’AQUEDUC

Secteurs Centre et Est

Une conduite de deux kilomètres transfère l’eau du canal de Beauharnois vers l’usine de filtration J. Armand-Poupart. Elle est d’abord décantée dans des bassins afin de réduire les matières en suspension. Elle passe ensuite par des filtres à sable et anthracite qui éliminent également les matières en suspension. L’eau est par la suite traitée aux rayons ultraviolets afin de détruire les bactéries et virus qui s’y trouvent, et le chlore est finalement ajouté pour obtenir une eau de qualité sans bactéries nocives. Cet élément permet également à l’eau de demeurer potable tout au long de son trajet dans les canalisations.

Des échantillons sont effectués régulièrement à plusieurs endroits dans le réseau afin de s’assurer du bon taux de chlore et de la conformité aux normes de l’eau potable. Dans le cas contraire, un avis d’ébullition est lancé aux résidences concernées. À la suite du traitement au chlore, l’eau est dirigée vers les bassins de réserves et le château d’eau qui assurent une quantité suffisante d’eau potable lors d’une augmentation de la demande ou à la suite d’un bris des installations. L’eau reste en constante mouvance dans le réseau afin d’éviter la stagnation.

Secteur Ouest

L’eau est pompée d’un puits artésien dont le diamètre est deux fois plus grand qu’un puits standard vers l’usine de filtration Pointe-du-Buisson. Elle passe par un filtre afin de réduire sa teneur en manganèse, en fer et d’éliminer un maximum de particules en suspension, puis elle subit un traitement aux rayons ultraviolets. Finalement, elle reçoit le même traitement au chlore qu’à l’usine du secteur centre. L’eau est ensuite redirigée vers les réserves et poussée dans les conduites jusqu’aux résidences et industries du secteur Ouest.

RÉSEAU D’ÉGOUTS

Secteurs Centre et Est

Il y a 18 stations de pompage réparties sur ce territoire qui tirent les eaux usées des résidences et industries. Ces eaux sont ensuite redirigées vers l’usine d’épuration située sur le chemin des Hauts-Fourneaux. Elles passent par un dégrilleur, une immense grille qui retient les particules solides, qui par la suite, sont envoyées à l’enfouissement. Les eaux sont ensuite dirigées dans les deux bassins d’aération, ce qui permet d’offrir un milieu oxygéné aux bactéries qui consomment les éléments nutritifs des boues. C’est ce qu’on appelle un traitement biologique. Elles poursuivent leur chemin dans les décanteurs où les boues se déposent au fond, ces matières résiduelles fécales sont disposées dans les champs ou au dépotoir. Une eau claire et exempte de bactéries nocives est rejetée à environ 500 mètres par une conduite, au large du lac Saint-Louis.

Secteur Ouest

Le secteur compte trois stations de pompage qui envoient les eaux usées vers les étangs aérés où les boues et autres bactéries sont décantées jusqu’à obtenir une eau saine, puis rejetée au lac Saint-Louis.

Mise aux normes des installations

Au cours des prochaines années, les réfections suivantes permettront à la Ville d’obtenir des économies d’eau substantielles en plus de réaliser des économies financières importantes dans le budget d’exploitation :

  • Les étangs du secteur ouest subiront des modifications qui permettront d’optimiser les résultats en y ajoutant un traitement aux rayons ultraviolets. Les bactéries E. Colis seront ainsi détruites plus efficacement.
  • L’usine d’épuration des secteurs centre et est sera rénovée en entier. Le type de traitement restera le même, mais répondra désormais aux normes en vigueur et sera beaucoup plus efficace.
  • Les 18 stations de pompage des secteurs centre et est subiront une réfection complète (changement des pompes, des panneaux électriques et de la mécanique des bâtiments). À ce jour, 60 % du projet est réalisé.
  • Une conduite de refoulement sera installée entre la station de pompage des Vestiges et les étangs aérés du secteur ouest. Cette installation permettra de désengorger la station de pompage des Rapides, qui reçoit actuellement toutes les eaux usées des résidences qu’elle dessert en plus des eaux de la station des Vestiges.

Trucs et astuces

  • Pensez à garder un pichet d’eau dans le réfrigérateur si vous l’aimez bien fraîche plutôt que de la laisser couler pour la refroidir.
  • Nettoyez les fruits et légumes à l’aide d’une brosse dans l’évier, et la vaisselle, dans un récipient rempli d’eau savonneuse.
  • Privilégiez toujours les appareils homologués Energystar.
  • Favorisez la douche au bain et installez une pomme de douche à faible débit.
  • Assurez-vous de régler le niveau d’eau de la laveuse en fonction de la quantité de vêtements à laver.
  • Installez des toilettes à faible consommation d’eau (six litres ou double chasse).
  • Redirigez l’eau des gouttières dans les plates-bandes ou sur le gazon. De cette façon, vous récupérez l’eau de pluie pour l’arrosage du jardin.
  • Utilisez une toile pour recouvrir la piscine afin de prévenir l’évaporation de l’eau.