• Un peu d'histoire
  • Photos historiques

1729

La Ville de Beauharnois tient son nom de Charles de Beauharnois (1671-1749), gouverneur de la Nouvelle-France de 1726 à 1747. En 1729, le roi de France, Louis XV, concède à Charles de Beauharnois et à son frère Claude, la seigneurie de Villechauve, un immense territoire bordé au nord par le lac Saint-Louis et qui s’étend à l’actuelle frontière américaine au sud.

1795

En 1795, la seigneurie, après avoir appartenu à Michel Chartier de Lotbinière, est vendue à un marchand écossais du nom d’Alexander Ellice. Trois générations de la famille Ellice laisseront une empreinte profonde à Beauharnois, ne serait-ce que dans la toponymie des rues.

1838

En 1838, lors du second soulèvement des Patriotes, Beauharnois est le théâtre d’affrontements qui se soldent par la détention du jeune seigneur Edward Ellice et de son entourage. Son épouse, Jane, laisse un journal des événements et des pastels, dont le célèbre The Insurgents at Beauharnois. Après la défaite, dix hommes de Beauharnois font partie du contingent des 58 Patriotes déportés en Australie.

1863

Après différentes reconnaissances légales, dont l’érection de la paroisse civile en 1835 et la constitution du village de Beauharnois en 1846, la Ville de Beauharnois, telle qu’on la connaît aujourd’hui, est incorporée en 1863. Au début du 20e siècle, la Ville est prospère.

1845 à 1961

Déjà le témoin d’un des premiers canaux en Amérique du Nord en 1845, la Ville de Beauharnois est au cœur d’un des plus ambitieux projets d’ingénierie du 20e siècle : le creusage du Canal de Beauharnois et la construction de la Centrale hydroélectrique. De 1929 à 1961, trois phases de travaux permettront à la Centrale de Beauharnois d’être l’une des plus longues au monde de type au fil de l’eau et la plus puissante du Québec jusqu’à la fin des années 1970.

1980 à 1990

Alors que le secteur de Maple Grove développe son caractère de villégiature, la proximité de la centrale attire plusieurs industries dans le secteur de Melocheville, ce qui amène la population à croître à un rythme accéléré. Malheureusement, la mondialisation des marchés et des normes environnementales plus strictes ont raison de ces industries lourdes et énergivores qui ferment les unes après les autres dans les années 1980-1990.

2002

En 2002, les villes de Beauharnois, Maple Grove et Melocheville fusionnent pour retrouver, grosso modo, le même territoire que lors de  l’incorporation de Beauharnois en 1863.

2020

Avec le parachèvement de l’autoroute 30, la Ville de Beauharnois souhaite réaliser son Plan d’action et de développement Beauharnois 20/20, ce qui devrait lui permettre d’atteindre 20 000 habitants en 2020. Le pont spectaculaire qui enjambe le Canal de Beauharnois à plus de 40 mètres d’altitude, est un symbole du renouveau qui permettra à Beauharnois de reprendre une place prépondérante dans l’économie du sud-ouest du Québec.